Actualité

Le Prof. Øystein Fischer récompensé par le prix Kamerlingh Onnes

Oystein FischerPour ses contributions exceptionnelles dans le domaine de la supraconductivité, le Prof. Øystein Fischer recevra le Prix Kamerlingh Onnes 2012, cet été à Washington lors de la conférence ‘Materials & mecanisms of superconductivity’. Ce prix salue « son leadership dans le domaine des supraconducteurs magnétiques et ses investigations pionnières utilisant le microscope à effet tunnel pour l’étude des cuprates supraconducteurs à haute température critique.»

Créé en 1999 afin d’honorer le Prix Nobel en physique reçu par Heike Kamerlingh Onnes en 1913 pour la découverte de la supraconductivité, ce prix récompense tous les trois ans des travaux d’exception dans le domaine de la supraconductivité.

Øystein Fischer partage ce prix avec Herbert A. Mook Jr. du Oak Ridge National Laboratory et Teunis K. Klapwijk du California Institute of Technology. Prof. Øystein Fischer est le directeur et fondateur de MaNEP (Materials with novel electronic properties) pôle de recherche suisse dédié à la recherche sur les matériaux électroniques du futur. Il a réalisé en 1975 les premiers composés supraconducteurs contenant un réseau régulier d’ions magnétiques – une découverte ouvrant la voie à une décennie de recherche internationale sur l’interaction entre le magnétisme et la supraconductivité. Ce travail a culminé en 1984 avec la découverte de la supraconductivité induite par un champ magnétique.

Avec ses collaborateurs, il a ensuite lancé les premiers réseaux artificiels de cuprates supraconducteurs, travaux précurseurs de nombreux développements dans les nouveaux domaines des couches minces et des interfaces d’oxydes.

Depuis deux décennies, Prof. Fischer focalise sa recherche sur les supraconducteurs utilisant la microscopie à effet tunnel (STM) et la spectroscopie à effet tunnel (STS). Avec son groupe de recherche, il a notamment observé par cette technique les cœurs de vortex et le pseudogap dans les cuprates supraconducteurs à haute température critique. Deux observations qui mettent en évidence une surprenante différence entre les supraconducteurs classiques et les cuprates supraconducteurs à haute température critique.

Impliqué dans le développement et le rayonnement de Genève, il est l’initiateur du Geneva Creativity Center dont l’objectif est de stimuler les échanges entre le monde académique et les secteurs industriels afin de trouver des solutions innovantes aux défis technologiques. Il est aussi à la tête du projet du ‘Centre universitaire des sciences astronomiques, physiques et mathématiques de Genève’, un des projets phares de l’Université de Genève.

Prof. Øystein Fischer a reçu de nombreux prix et distinctions, allant du titre de ‘Docteur honoris causa’ remis par l’Université de Rennes en 1990, en passant par le prix Gunnar Randers en 2005, le titre de ‘Docteur honoris causa’ de l’Université de Neuchâtel la même année, la chaire Tage Erlander reçue par le Conseil de recherche suédois en 2009, jusqu’à l’obtention de ce prestigieux prix aujourd’hui.

Agenda de la Faculté

Conception et réalisation : Sur Mesure concept